Notre histoire

from Eglise Doxa on Vimeo.

Nos Pasteurs

Daniel Perrée - Pasteur Principal

Ma passion est de voir des vies radicalement transformées au travers la prédication sans excuse de la Parole de Dieu sous la puissance du Saint-Esprit.
À 21 ans, Dieu changea mon coeur. Ezekiel 36:36 décrit bien ce qui m’est arrivé à ce moment: «Je vous donnerai un nouveau cœur, je mettrai au dedans de vous un Esprit nouveau; j’ôterai de votre chair le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair». À partir de ce moment, Dieu me donna un intense désire pour sa Parole et sa Renommé. L’église Doxa représente ce qui brûle sur mon coeur depuis longtemps: une église ou la gloire de Dieu est centrale dans tout ce que nous faisons; du ministère des enfants, à l’équipe d’accueil jusqu’à nos temps d’adoration collective. Le texte qui dirige nos coeurs est très simple: «Non pas à nous, Éternel, non pas à nous, mais à ton nom donne gloire» (115:1)
Je suis marié à Catherine, l’amour de sa vie, depuis 2006. Nous sommes les fiers parents de deux fils, Joseph et Joshua, qui ont tout deux pour ambition de devenir des super-héros.

Eric Ricard - Pasteur du discipolat

« Veillez donc attentivement sur vos âmes, afin d’aimer l’Éternel, votre Dieu. »
Josué 23:11
En juin 2004, j’ai rencontré le Dieu de grâce et de miséricorde alors que j’ai lu le Psaume 51 seul dans une petite pièce et à ce moment précis mon coeur fût changé et ma vie transformée. De nouveau désir sont né en moi particulièrement une passion brûlante pour la gloire de Dieu, mais aussi la passion de faire des disciples à l’image de Jésus. Ma vie est un témoignage de la puissance de la Parole vivante de Dieu à régénérer le coeur de l’homme et de la passion que possède un coeur transformé par la grâce de notre Sauveur. Aujourd’hui plus que jamais je suis convaincu de mon incapacité à faire quoi que ce soit de valable sans Christ et que l’humilité est le seul moyen donné par Dieu pour marcher fidèlement avec lui. C’est pourquoi je cherche à demeurer en lui afin qu’il croisse et que je diminue.
Eric et son épouse Marie-Michèle sont mariés depuis plus de onze ans et ont trois enfants – Ezekiel Enock et Nora. Eric fut pasteur jeunesse pendant plusieurs années avant de se joindre à l’équipe d’implantation de l’Église Doxa.

Nos Anciens

Daniel Perrée

Eric Ricard

Robbie Symons

Greg McFarlane

John McMullin

Collin Spithoff

Chris Dias

Jeff Armitage

Nos Doctrines


Nous croyons en Un seul vrai Dieu, existant de toute éternité (Jean 17:3) dans l’union parfaite de trois personnes égales et pleinement divines soient le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Matthieu 28:19-20). Chacun des membres de la divinité, alors qu’ils agissent selon des rôles distincts et complémentaires dans l’histoire de la rédemption, possèdent précisement la même nature, les mêmes attributs, la même essence et sont, de manière égale, dignes de la même gloire, du même honneur et de la même obéissance (Jean 1:1-4, Actes 5:3-4).
Nous croyons que Dieu le Père a littéralement créé toutes choses en six jours pour sa gloire et selon sa bonne volonté (Apocalypse 4:11), par son fils, Jésus-Christ. Il soutient toutes choses par sa parole puissante et par sa grâce, exerçant une autorité souveraine sur toute création, providence et rédemption (Colossiens 1:17, Hébreux 1:3).
Nous coyons que Jésus-Christ, le Fils éternel, motivé par l’amour et en accord avec la volonté du Père, a revêtu la nature humaine (Jean 1:1; 14; 18). Conçu par l’oeuvre miraculeuse du Saint-Esprit, il est né de la vierge Marie. Étant pleinement homme, il a vécu une vie sans péché, a fait couler son sang de manière sacrificielle et est mort sur la croix à notre place, accomplissant ainsi la rédemption pour tous ceux qui placent leur foi en lui. Il est visiblement et corporellement ressuscité des morts trois jours plus tard et est monté au ciel à la droite du Père. Il est maintenant la tête de son Corps (l’Église), le seul sauveur et médiateur entre Dieu et l’homme, et il reviendra sur terre avec puissance et gloire pour consumer sa mission rédemptrice (1 Timothée 3:16).
Nous croyons que le Saint-Esprit, durant cet âge, glorifie le Seigneur Jésus-Christ dans tout ce qu’il fait. Il convainc le monde de péché, de justice et de jugement. Il amène les incroyants à la repentance et à la foi. Lors du salut, il transmet une nouvelle vie spirituelle au croyant, l’amenant à l’union avec Christ et son Corps (l’Église). Le Saint-Esprit sanctifie, scelle, remplit, guide, instruit, réconforte, équipe et fortifie le croyant. Lors du salut, il vient habiter dans le croyant de façon permanente. Le Saint-Esprit transmet aussi les dons spirituels au croyant afin qu’il puisse servir et vivre une vie semblable à Christ (Jean 16:8; 13:15, Tite 3:5, Éphésiens 1:22; 4:11-12, Romains 8:9-17; 2:4-8, 1 Corinthiens 3:16; 12:4-5; 12:11–13; 12:19, Galates 5:25, Hébreux 2:1–4, 2 Corinthiens 12:12).
Nous croyons que les soixante-six livres de l’Ancien et du Nouveau Testament sont le recueil complet de la révélation de Dieu à l’humanité. Différents hommes, écrivant selon leurs propres styles et personnalités, furent poussés de façon surnaturelle par le Saint-Esprit à mettre par écrit les paroles mêmes de Dieu. Ces paroles sont inhérentes dans leurs textes originaux. Ainsi, ceux qui s’appliquent à étudier les Écritures dans leur contexte littéral et historico-grammatical peuvent comprendre la Parole de Dieu avec exactitude. Les Écritures sont pleinement dignes de confiance en tant qu’autorité finale et sont suffisantes pour tous les aspects de notre vie (2 Timothée 3:16-17, 2 Pierre 1:20-21).
Nous croyons que Dieu a créé l’humanité (homme et femme) selon son image et sa ressemblance, libre du péché, pour le glorifier et jouir d’une communion avec lui. Tenté par Satan, mais selon le plan de Dieu, l’homme a librement choisi de désobéir à Dieu, amenant le péché, la mort et la condamnation à toute l’humanité. Tous les être humains sont donc totalement dépravés par nature et par choix. Séparée de Dieu sans défense ou excuses et sujette à la colère divine, toute la race humaine a désespérément besoin d’un Sauveur (Genèse 3:1-6, Romains 3:10-19, Romains 1:18; 32).
Nous croyons que le Seigneur Jésus-Christ est mort pour nos péchés selon les Écritures, comme victime expiatoire et subtitutive, et que le salut ne se trouve en aucun autre que Jésus-Christ. Avant la création, Dieu a choisi ceux qui seraient sauvés et recevraient cette grâce imméritée en se basant uniquement sur son bon et souverain plaisir. La mort de Jésus-Christ sur la croix fut le seul et complet paiement pour les péchés, satisfaisant pleinement la juste colère de Dieu pour chaque personne qui se détourne du péché par la repentance et place sa foi en Christ seul par la grâce seule. Lors du salut, le Saint-Esprit fait de chaque personne une nouvelle création déclarée juste devant Dieu et assurée d’être adoptée comme enfant de Dieu pour toujours. La foi authentique se vit dans l’obéissance et l’amour envers Jésus-Christ accompagnés d’une soif de glorifier Dieu et de persévérer jusqu’à la fin (Romains 8:37-39, 2 Corinthiens 5:21, 1 Corinthiens 12:13).
En plaçant sa foi dans le Seigneur Jésus-Christ comme Sauveur, le croyant devient membre du Corps de Christ, l’Église universelle, duquel Jésus-Christ est la tête. L’Écriture ordonne aux croyants de s’assembler localement de manière à se dévouer à l’adoration, à la prière, à l’enseignement de la parole, à la communion fraternelle, aux ordonnances du baptême et de la Sainte Cène, au service envers le corps local de par le développement et l’utilisation de leurs talents et de leurs dons spirituels ainsi qu’à atteindre le monde pour faire des disciples (Éphésiens 1:22–23, Acts 2:42–46, 1 Corinthiens 14:26, Matthieu 28:18–20). L’endroit où le peuple de Dieu se rencontre sur une base régulière par obéissance à cette ordonnance devient, peu importe où il se situe, l’expression locale de l’Église sous le soin attentionné d’une pluralité d’anciens. Les membres de l’église doivent travailler ensemble dans l’amour et l’unité, motivés par le but ultime de glorifier Christ (Éphésiens 4:16).
Nous croyons que le baptême chrétien est une déclaration publique du salut du croyant en Christ, l’identifiant avec Christ en sa mort, son ensevelissement et sa résurection symbolisés par l’immersion dans l’eau. La Cène est la commémoration de la mort de Christ faite par les croyants jusqu’à son retour et doit être précédée d’une examination personnelle (Actes 2:41, Romains 6:3-6, 1 Corinthiens 11:20-29).
Nous croyons que c’est le but, la tâche et le privilège de chaque croyant ainsi que de l’église locale de glorifier Dieu en répondant comme participant actif à l’appel de la Grande Commission de Jésus-Christ d’aller et de faire de toutes les nations des disciples. Nous croyons que l’accent premier et la priorité de cet appel sont centrés sur les efforts qui établissent, fortifient et reproduisent des églises fondées sur la Bible qui à leur tour implanteront des églises pour les générations futures et la gloire de Dieu (Matthieu 28:18-20).
Nous croyons et attendons avec expectative le glorieux, visible, personnel et prémillénial retour du Seigneur Jésus-Christ. L’espoir béni de son retour a un impact vital sur la vie personnelle, le service et la mission du croyant (1 Thessaloniciens 4:1-18). Nous croyons à la résurrection corporelle des sauvés et des perdus. Les perdus seront ressuscités pour le jugement et expérimenteront la colère éternelle en enfer. Les sauvés, eux, seront ressuscités pour la joie éternelle dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre dans la présence manifeste de Dieu (Actes 1:3; 9, Hébreux 7:25–26).

GOUVERNANCE DE L’ÉGLISE


L’enseignement de la Bible concernant deux fonctions de gouvernance au sein de l’église se trouve en 1 Timothée 3:1-16 et Tite 1:5-9. Même si trois termes sont utilisés pour parler de ces fonctions dans l’Église, c’est-à-dire « évêque », « ancien » et « diacre », une analyse de ces termes démontre que « évêque » et « ancien » sont utilisés de manière interchangeable.
QUALIFICATIONS DES ANCIENS (TITE 1:6-9)

  • Irréprochable ;
  • Capable d’enseigner ;
  • Mari d’une seule femme ;
  • Non adonné au vin ;
  • Tempéré ;
  • Humble ;
  • Prudent ;
  • Non contentieux ;
  • Respectable ;
  • Libre de l’amour de l’argent ;
  • Hospitalier ;
  • Dirige bien sa propre maison ;
  • Pas un nouveau croyant.

RESPONSABILITÉ DES ANCIENS
Les Écritures montrent que les anciens « servent en dirigeant » et que leur responsabilité implique la supervision spirituelle de la congrégation. Tous les anciens sont égaux en autorité, mais pas nécessairement en influence.

RESPONSABILITÉS PREMIÈRE DES ANCIENS
S’assurer que la doctrine de l’église est biblique ; tout ce qui concerne les doctrines dans l’église sera établi par le comité d’anciens.
S’assurer que la direction prise par l’église est en accord avec l’énoncé d’objectifs et avec les quatre piliers de l’église Doxa.
Administrer le processus de discipline dans l’église avec amour et humilité tel que décrit dans Matthieu 18:15-20, Galates 6:1-4, Tite 3:10, Thessaloniciens 3:14-15, 1 Timothée 5:17-25, 1 Corinthiens 5, 2 Corinthiens 2:5-11 et Romains 16:17.

PLURALITÉ D’ANCIENS
Les Écritures enseignent que les églises du Nouveau Testament étaient individuellement dirigées par une pluralité d’anciens (Actes 14:23, Actes 20:28, Tite 1:5, Philippiens 1:1). Les Écritures ne mentionnent aucune congrégation avec seulement un pasteur et leader. Une pluralité d’anciens selon le coeur de Dieu, exerçant leurs dons individuels, cadre bien avec l’enseignement des Écritures stipulant que la sagesse se trouve dans une multitude de conseillers qui craignent Dieu (Proverbes 11:14, Proverbes 12:15, Proverbes 15:22, Proverbes 19:20, Proverbes 24:6). Cette vérité n’élimine cependant pas la possibilité et la probabilité qu’un ou plusieurs anciens puissent avoir un ministère plus en vue que les autres ou une plus grande influence dans leur travail au sein du comité d’anciens.

La Bible enseigne que les diacres « dirigent en servant » (Actes 6). Les qualifications des anciens et des diacres sont les mêmes concernant le caractère individuel, mais elles diffèrent en ce qui concerne les aptitudes. Les anciens doivent « être capables d’enseigner » alors que les diacres doivent « être capables et éprouvés en tant que serviteurs ». Le comité de diacres doit être présidé par un membre du comité d’anciens.

QUALIFICATIONS D’UN DIACRE (1 TIMOTHÉE 3:8-12)

  • Digne ;
  • Sans reproche ;
  • Éloigné de la duplicité ;
  • Éprouvé en tant que serviteur ;
  • Éloigné des excès du vin ;
  • Époux fidèle ;
  • Honorable ;
  • Tempéré ;
  • Non adonné à un gain sordide ;
  • Conservant le mystère de la foi dans une conscience pure ;
  • Mari d’une seule femme ;
  • Dirige bien sa maison.
Le pasteur principal de l’église Doxa sert automatiquement en tant qu’ancien. En raison de sa présence publique et de sa responsabilité devant la congrégation, il peut être considéré « premier parmi ses égaux » en tant que membre du comité des anciens. Le pasteur principal doit, avant toute choses, posséder les dons de prédicateur/enseignant et de dirigeant.